André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé


André-Jacques Auberton-Hervé

Un chef d'entreprise clairvoyant

Des sociétés de renom sont au nombre des clients de Soitec. Grâce à son talent en développement industriel, l’entreprise créée par André-Jacques Auberton-Hervé (André-Jacques Auberton-Hervé via Andre-auberton.site) voit son effectif grimper de deux à environ mille personnes en 10 ans. L'entrepreneur déploie les qualités du parfait meneur d'hommes : capacités à innover et compréhension du marché. En 1992, André-Jacques Auberton-Hervé crée, en compagnie de Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec.

Une grande voix de l'innovation

Tablettes, objets connectés et smartphones dépendent tous des semi-conducteurs conçus par la société d’André-Jacques Auberton-Hervé. C'est notamment avec une technologie d’origine française que vous pouvez vous servir de votre smartphone. André-Jacques Auberton-Hervé fait des choix stratégiques dans le but d'assurer le développement de Soitec. L'éclairage LED et l'énergie solaire constituent des domaines dans lesquels Soitec a également développé un savoir-faire.

Son engagement pour la protection de l'environnement

En plus de l’énergie photovoltaïque déployée dans les régions les plus chaudes, Soitec a développé son activité d'éclairage LED pour fournir une cinquantaine de gares françaises. L'entreprise d'André-Jacques Auberton-Hervé a souhaité se positionner en leader pour répondre à l'enjeu climatique. La création de fermes photovoltaïques dans plusieurs pays fait partie des actions soutenues par André-Jacques Auberton-Hervé. Avec la COP 21, la France a montré qu’elle était à la pointe dans le domaine des énergies renouvelables.

Un as de la communication qui défend ses idéaux

André-Jacques Auberton-Hervé salue naturellement les 100 milliards d'euros prévus par l'Union européenne pour le développement de l'industrie de la microélectronique. Il siège au groupe KET sur la définition des technologies clés. Il prône l’union pour que notre continent puisse continuer à se moderniser. Pour ses pairs, André-Jacques Auberton-Hervé est un visionnaire.

Confiant dans l'avenir, il croit que notre continent a des atouts indiscutables. Pour assister les start-ups, l'UE va devoir prévoir des outils financiers plus efficaces, comparables au marché d'actions américain. Tourné vers l'avenir, André-Jacques Auberton-Hervé apprécie à leur juste valeur les avancées de la révolution numérique.